D’un hobby à professeur de Yoga du Son

Mon parcours

Mon nom est Pierre-Pascal Baron.

Ma relation avec la musique a commencé, lorsque j’ai découvert le piano à mes 5 ans.

J’ai aussi pratiqué des arts martiaux (judo et kung-fu) depuis l’âge de 6 ans, ce qui m’a amené à la pratique des arts martiaux internes, Taiji et Qi gong, en France et en Chine, où j’ai vécu un an en 2004.

J’ai rencontré le Yoga du Son en 2008, et j’ai suivi de 2009 à 2015 la formation de professeurs de Yoga du Son de l’Institut des Arts de la Voix (www.yogaduson.net), dirigé par Patrick Torre.

Depuis 2015, je transmets le Yoga du Son dans le cadre de cours, de stages et de formations.

Ma rencontre avec le Yoga du Son

À la rencontre du Yoga, du Qi Gong et de la musique, le Yoga du son m’a rapidement touché.

Toutes les disciplines qui concentrent l’esprit, et en particulier les disciplines artistiques, amènent à des états de conscience élargie.

Ce qui m’a tout de suite frappé avec le Yoga du Son, c’est l’efficacité et la rapidité du processus, et les nombreux bienfaits qui l’accompagnent : arrêt rapide des pensées, amélioration nette de la qualité du sommeil, régulation des fonctions végétatives (digestion, etc).

Dès la troisième séance, j’ai ressenti quelque chose que je n’avais ressenti qu’une seule fois en 20 années de piano : le sentiment très agréable d’être complètement traversé par le son, par la musique. La musique se jouait à travers moi, je ne faisais pas les sons avec la volonté.

Et ensuite

Avec le temps, la pratique m’a apporté bien d’autres choses, notamment un meilleur contrôle de moi et de mes émotions, et la conscience de certains conditionnements profondément enracinés.

En particulier, les effets sur les émotions sont parfois spectaculaires. Le lendemain d’une séparation amoureuse, je me suis rendu à une séance avec une grande tristesse en moi. Après la séance de 1h30, il n’y avait plus du tout de tristesse, c’était comme si 6 mois s’étaient écoulés et que l’histoire était complètement digérée. La tristesse n’est jamais revenue après.

la pratique du Yoga du Son m’a totalement réconcilié avec ma voix et avec le chant, que je n’aimais pas pratiquer avant par peur des jugements. Le Yoga du Son étant un espace où la voix peut s’exprimer librement, j’ai peu à peu pris confiance dans ma voix et de plus en plus de plaisir à chanter, jusqu’à chanter totalement spontanément, avec joie et avec confiance.

Aujourd’hui, je souhaite partager ce magnifique cadeau que j’ai reçu avec toutes les personnes qui souhaitent découvrir comment cette pratique peut leur apporter plus de calme, de coeur et de confiance.